Traduceti textul in romana: Une soiree inoubliable J' ai vu arriver a la maison des apperentis ingenieurs, des ouvriers, des apprentis clochards. des Anglais. des Hollandais, des Canadiens, des Allemands, des Americains, des Suisses, des Belges, des Japonais, des Africains. Ils entraient, il y avait de la musique, ils se recontres interessantes il y avait toujours la meme chose: la musique, la meme musique, que ce soit des arpeges d'une chanson de folk grattes sur une guitare on un disque qui tourne au maximum de la tonalite... Au cours d;un ete nous campions au bord d'un lac canadien. Nous etions neuf en tout: six adolescents, Jean-Pierre, moi et Dorothee qui avait douze ans. J' avais sommeil. Pendant que je me preparais a me coucher, j'ai entendu une petarade formidable. (...) Je suis sortie et j'ai vu un spectacle incroyable: trois puissantes motocyclettes et un cataclysme de bruit. La panique m'a prise. C' entaienttrois jeunes hommes, dans les vingt-deux ans, habilles de cuir noir, avec de gros dessines colores sur leurs blousons. Les machines etaient magnifiques, les garcons etaient effrayants, dangereux, les yeux froids dans des visages bardes de casques. (...) Les enfants, sentant le danger, s'etaient leves. Ils restaient immobiles. Jean-Pierre avait fait un pas vers eux. Pas de reponse. Ils sont venus pres du feu. Tout le monde etait debout. Cela a dure un moment. Puis les enfants ont commence a s' asseoir. Les trois motocyclistes aussi. Gregoire a pris son banjo, Alain sa guiture. Ils se sont mis a gratter. Les trois motocyclistes ont souri. On a passe des oranges. Alors a suivi une des soirees les plus interessantes que j'aie vecues ces dernieres annees. Ils ont reconte qu'ils etaient tous les trois electroniciens, qu'ils habitaient Detroit et que chaque vendredi soir ils partaient sur leurs engins le plus loin possible, a toute vitesse. (...) Ils etaient magnifiques. Je ne sais plus leurs noms. Je les aime beaucoup. C' etait la musique qui avait ouvert les portes. Leurs disques ce sont nes livres. Ils sont pleins d'histoires, de messages, de reves, d' aventures. Un jour mon fils a branchedes ecouteurs sur l' electrophohne et il m' a fait ecouter un disque. J'ai vecu bien beau moment en compagnie de cette musique-la: une tempete, un espoir.


Răspuns: 0